PRisonniers Sans Frontières

Les 20 ans de PRSF

Présence de PRSF depuis 1995.

PRSF en Côte d'Ivoire
Responsables-pays : Bernard AURENCHE, E-mail : baurenche(at)yahoo.fr, Michel DE SAINT BON, E-mail : micheldesaintbon(at)gmail.com et Michel TURLOTTE, E-mail : gmturlotte(at)orange.fr


Coordinateurs régionaux : Justin GNAGBO (région ouest), E-mail : gnagbod(at)yahoo.fr, Constant MADA (région centre-nord), E-mail : doguymada(at)yahoo.fr, Simon TAHA (région sud), E-mail : tahasibosimon(at)gmail.com et Christine TOURE (région est), E-mail : chridioulo(at)yahoo.fr

Prisons où 22 équipes-terrain PRSF interviennent : Abengourou, Abidjan, Aboisso, Adzope, Agboville, Bassam, Bondoukou, Bouafle, Bouake, Dabou, Daloa, Dimbokro, Divo, Gagnoa, Katiola, Korhogo, Man, Oume, Sassandra, Soubre, Tiassale, Toumodi.

147 visiteurs bénévoles, pour 22 prisons visitées, regroupant 10 300 détenus

3 responsables-pays se partagent la responsabilité de la République de Côte d’Ivoire: Bernard Aurenche et le tandem Michel Turlotte et Michel de Saint Bon ; ils sont appuyés localement par 4 coordinateurs régionaux, chacun étant responsable de 4 à 7 équipes-terrain : Christine Touré, Simon Taha, Constant Mada et Justin Gnabgo ; les 22 équipes-terrain qui s'occupent de 22 prisons rassemblent environ 150 membres tous bénévoles.

Les 3 responsables-pays se déplaceront en RCI à raison de 6 (3X2) voyages par an qui seront répartis tout au long de l'année pour assurer une présence maximale.

 Sur un plan politique, la réélection d’Alassane Ouattara en octobre 2015 pour un second mandat de 5 ans ouvre une période de stabilité et de poursuite du développement économique.

Trop de détenus sont encore en détention provisoire - environ 40% de la population totale - en attendant un jugement qui tarde à venir.

 La grâce présidentielle de fin d'année a permis de passer à 9.255 détenus à fin janvier 2016.

Réalisations 2015:

1 Le projet de la ferme pénitentiaire de Saliakro a pris fin en juin 2015 : Il s'agissait d'un grand projet sur 3 ans comportant 3 volets :

-réhabilitation ou création de quartiers pour femmes et mineurs dans 9 prisons ;

- réactivation ou création de jardins maraîchers dans 15 prisons ;

- réhabilitation de l'ancien camp de jeunesse de Dimbokro en ferme pénitentiaire : 16 bâtiments en 10 mois, pour héberger 150 détenus en fin de peine pour la réinsertion.

Avec création d'un forage pour alimenter en eau potable l'ensemble de cette nouvelle Maison de Correction de Dimbokro et alimentation en énergie solaire par des panneaux photovoltaïques y compris les réverbères de surveillance nocturne.

Dès le démarrage des activités agricoles, des problèmes ont surgi : relations entre le régisseur et l’ingénieur agronome qualifié, mis en place par PRSF et appuyé par l'Anader, société d'état spécialisée en agriculture et en élevage dans l'assistance aux coopératives et planteurs ou éleveurs.

Des équipements divers, en plus des mobiliers de tout l'établissement, ont été fournis : 1 tracteur, 1 motoculteur, 1 motopompe, 1 camion de 3,5T, 2 pickup 4X4 et 3 motos car la ville est éloignée.

Côte d'Ivoire – Nouveaux bâtiments des détenus à la ferme pénale de Saliakro

 2 - Un accord portant sur l'alphabétisation des détenus en prison a pu être trouvé avec l'ONG ivoirienne IPE. Ainsi environ 100 détenus ont pu être formés dans les 6 prisons du sud de la RCI, à Dabou, Aboisso, Adzopé, Agboville, Bassam et Tiassalé. Il est prévu d'étendre en 2016 cette formation à d'autres prisons.

 3 - De nombreuses équipes-terrain ont participé aux 20 ans de PRSF : la MACA, a créé un évènement spécial Jacques Risacher en marge des mini olympiades organisées pendant les mois d’octobre et novembre au sein de la prison ; Dimbokro a organisé des festivités de chant, danses et prières au sein des prisons ; Dabou, Divo et Bouaké des manifestations ludiques et sportives. 

 4 - Un concours s'est déroulé pendant toute l'année 2015, portant sur le rendement des jardins maraîchers. Ce concours a permis de faire participer dans un projet commun des équipes-terrain de PRSF avec l'Administration Pénitentiaire (régisseurs et surveillants) et avec les détenus, 20 prisons ont été concernées. Le résultat de ce concours sera connu en mars 2016 et permettra de primer trois vainqueurs.

Projets 2016 :

 1- En 2015, nous avons initié avec la Société Prosuma, leader ivoirien de la grande distribution, un partenariat portant sur le développement de jardins maraîchers avec une formation spécifique aux techniques agricoles pour les détenus en vue de leur réinsertion sociale. Dans un 1er temps, ce seront les prisons de Dabou, Abidjan et Bouaké qui sont concernées avec une formation assurée par des formateurs professionnels et un programme de 3 à 5 mois à raison de 2 demi-journées de formation théorique par semaine. Un diplôme sera délivré à l’issu, permettant ainsi aux détenus de mieux se réinsérer grâce à l'appui de Prosuma et de ses clients.

Notre partenariat portera également sur la fourniture, à des prix très intéressants, d'eau de javel en quantité importante pour améliorer l'hygiène et la propreté au sein des cellules et des cours.

 2- Nous avons également répondu à un appel d'offres de l'UE portant sur un projet visant à l'amélioration des conditions de détention et à la réinsertion sociale des détenus. Malheureusement la proposition de projet déposée en décembre n'a pas été retenue par l'UE.

 

Bouton Faire un don